L’ONU anticipait le verdict relatif à l’application de l’indépendance d’Ambazonia.

Bien que les Nations Unies éprouvent une profonde sympathie pour le peuple du sud du Cameroun et comprennent leurs griefs contre le gouvernement central, il est impératif qu’elle agisse conformément au droit international. L’indépendance est la solution ultime et / ou le dernier recours à tout problème rencontré par un groupe ou une communauté. Ce n’est pas une nécessité mais une nécessité.

Il est clair que le sud du Cameroun (Ambazonia) recherche une reconnaissance de l’indépendance fondée sur la marginalisation de la majorité francophone du Cameroun.

La communauté internationale n’a pas l’obligation de démontrer au-delà de tout doute raisonnable que les besoins répondent aux désirs d’un groupe, d’une société ou d’un pays et des conséquences futures pour cette communauté, que votre demande soit acceptée ou non.

Chaque cas est consulté individuellement et adresse en fonction de son mérite.

Ayant procédé à un examen approprié des faits, la communauté internationale n’est pas convaincue que le demandeur ait démontré hors de tout doute raisonnable pour nous permettre de porter un jugement approprié à ce moment.

Le demandeur n’a pas non plus démontré en quoi une reconnaissance de l’indépendance répondrait au problème actuel énuméré maintenant et au sein de la communauté du demandeur.

La communauté internationale n’est pas convaincue qu’une reconnaissance de l’indépendance résoudra les griefs dans cette affaire, pas plus que le problème, même au sein de la communauté anglophone dans un proche avenir.

Remarque: il s’agit d’un examen d’auto-évaluation

img_0046

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s